concentration golf

Concentration golf mode d'emploi : le secret des champions !

« Pour être bon au golf, il est indispensable d’être concentré ! »

Cependant, une chose est d’affirmer qu’il faut être concentré pour être performant, une autre est de savoir comment s’y prendre pour l’être.

La concentration golf, comment ça marche ?

La concentration est un phénomène naturel qui nous pousse à porter notre attention quand quelque chose nous intéresse. Notre cerveau dirige, alors, toute son énergie sur l’objet en question. Son but c’est l’action.

Exemple : Vous avez une conversation captivante avec un(e) ami(e). Vous êtes, donc, très concentré par le propos quand, soudain, vous apercevez dans votre champ visuel, la plus belle fille (ou garçon) du monde.
Sur quoi croyez-vous que se porte votre attention naturellement ?
Réponse A : La conversation ?
Réponse B : La plus belle fille / garçon du monde ? 

Ce fonctionnement a des répercussions innombrables dont la première est de comprendre que nous sommes toujours concentrés car notre attention est en permanence attirée par quelque chose qui l’intéresse.

Le problème qui se pose alors est celui-ci :
Qu’est-ce qui doit intéresser un joueur pour qu’il soit le plus efficace possible ? Car tous les sujets qui intéressent un golfeur et sur lesquels il porte son attention ne vont pas lui donner le meilleur score. Loin s’en faut ! Et c’est d’autant plus problématique que ce qui va l’intéresser échappe le plus souvent à sa vigilance.

D’une manière générale, la cible, l’endroit où le joueur veut envoyer sa balle est, sans nul doute, l’objet de concentration le plus communément efficace. Pourtant, il n’y a pas de règle ! D’autres joueurs vont préférer se concentrer sur leur geste ou sur une clé de swing ou sur une sensation corporelle.

Mais quelque soit la qualité et l’objet de la concentration golf, celle-ci est en permanence en danger d’être perturbée par une sollicitation inattendue. 
Un bruit pendant le swing, intéresse, malheureusement, beaucoup les golfeurs. Et je ne parle pas de toutes les pensées parasites : techniques, émotionnelles, projections dans l’avenir, doutes, peurs, frustrations, regard des autres, j’en passe et des meilleures.

Donc, une chose est de savoir sur quoi se concentrer, encore faut-il être capable de s’y tenir un minimum de temps. Le temps du swing par exemple.
Ce qui ne semble pas, à priori, une tâche insurmontable. Pourtant, pour une très grande majorité de joueurs, cela s’avère extrêmement ardu.

concentration golf

Quoi faire : Adopter les croyances suivantes

  1. Si la concentration est un phénomène naturel, avoir la capacité à tenir cette concentration suffisamment longtemps pour être efficace ne l’est pas. Il faut donc la cultiver.
  2. Tout joueur capable de tenir sa concentration golf pendant le temps du swing devient très vite un très bon golfeur.

Puis, allez au practice et faites cet exercice :

La conscience des mains et du poids de la tête de club :

  • Échauffez-vous en faisant des swings sans balle et au ralenti et en vous posant cette question :
    « Suis-je capable de percevoir le poids et la présence du club dans mes mains tout le long du mouvement, (de l’adresse au backswing et du backswing au finish) sans penser à autre chose ? »
  • Puis commencez à taper des balles en vous posant à nouveau la question :
    « Avec une balle, est-ce que je perçois toujours le poids et la présence du club dans mes mains tout le long du geste ? »

Si non, à quel moment du geste ai-je perdu cette conscience et au profit de quoi ?

Exemple : Vous avez perdu la conscience du club au début de la descente, comme c’est souvent le cas pour les personnes qui veulent taper fort ou qui veulent contrôler leur impact.

  • N’essayez pas de corriger quoi que se soit le swing suivant !! Ni de faire mieux. Contentez-vous de constater et d’accueillir les informations sans les connoter de jugements de valeurs. Rien n’est ni bien ni mal dans cet exercice. Tout est bon à vivre comme autant de prises de conscience. Le swing suivant, repartez à zéro en vous disant : « Ok, j’ai perdu la conscience du club à tel moment du swing précédent. Voyons ce qu’il en est sur le swing suivant. »

Ne corrigez rien, frappez une nouvelle balle et ainsi de suite. Accordez tout le crédit et la confiance que votre cerveau mérite. Seul, il se débrouillera parfaitement, pour améliorer votre technique en faisant les relations entre les sensations et les trajectoires obtenues. 

Une fois cet exercice bien intégré, essayez-vous sur d’autres objets de concentration :

  • Tenir l’image de la cible tout le long du swing.
  • Tenir votre attention sur une partie du corps : épaules, pieds, jambes, etc.
close

GRATUIT
Gagner 10 points d'index grâce à un seul exercice !

Croyez vous que cela soit possible ?