tennis

Jean-Philippe Vaillant

Présentation Jean Michel Pequery

Jean-Philippe VAILLANT est Maître praticien en PNL (Programmation Neuro Linguistique), et en Sophrologie. Il pratique l’Hypnose Eriksonnienne, est formé à l’Audio Phonologie Méthode Tomatis et aux arts martiaux (Qi Cong) et sports de combats.

Spécialiste de la performance optimale, il est, depuis des années, coach et préparateur mental de joueurs de golf et de tennis professionnels sur les circuits internationaux (ATP, WTA, European Tour et le Ladies European Tour). Il accompagne aussi tous ceux dont l’objectif est de s’améliorer dans leur domaine d’activité.

Il est Formateur PGA et consultant à l’université « Paris-XII ». Il écrit une rubrique mensuelle sur la psychologie du golf dans le magazine « Golf Européen » et intervient comme conférencier (Fédérations, comités et évènements sportifs).

Pour les entreprises, Jean-Philippe Vaillant organise des formations et des séminaires sur la « modélisation des champions » dans lesquels le golf ou le tennis sont utilisés comme supports d’expérimentation.

Auteur de :

le mental pour scorer

GOLF, Le mental pour scorer
Editions Amphora (2006)

pensez comme un champion

TENNIS, Pensez comme un champion
Editions Amphora (2008)

putter mind

PUTTER MIND
Editions Amphora (2011)

jean-philippe vaillant

références

Golf

Ladies European Tour : Marine Monnet  (3e européenne), Jehanne Jail, Camille Fallay

European Tour : Clément Berardo, Victor Riu, Marc Pendaries, Jean-Louis Guepy, Olivier Edmond, Olivier David

Challenge Tour : Pascal Edmond, Richard Gillot, Frederic Cuppillard, Frederic Schoettel,  J.P. Rochet, Jan-Erik Dahlström, Xavier Lasurovich, Guillain Rosier, Bertrand Coathalem, Charles Dubois, Laurent Pargade

AlpsTour : Léo Lespinnase, Léonard Bem, Alexandre Daydou, Jean-Pierre Verselin, Joahnes Lopes Lazzaro

Tennis

Marcos Bagdatis 8ème mondial
Paul-Henri Matthieu  12ème mondial
Ivo Karlovic 14ème mondial
Hisham Arazi 22ème mondial
Karim Alami 25ème mondial
Gilles Müller, 34ème mondial
Pauline Parmentier  40ème Mondiale
Olivier Mutis 72ème Mondial
Dick Normann  84ème mondial, 10ème mondial en double
Nicolas Coutelot 87ème Mondial

Top 200 : Manon, Arcangioli Jean-François Bachelot, Rodolphe Cadart, Jean -Michel Pequery, Julien JeanPierre, Nicolas Renavand, Augustin Gensse, Enzo couacaud,…

INTERVIEW


》Pouvez nous dire pourquoi cette méthode et d’où vient-elle ?

Nous pensons que chaque personne est unique et possède, tant d'un point de vue physiologique que psychologique et aussi par son histoire personnelle une identité bien à elle. Nous pensons qu'il est essentiel de coller au plus près de cette identité pour espérer pouvoir rendre ces personnes performantes.

》Qu'est-ce que la méthode Mental Gagnant ?

Une méthode d’apprentissage et de performance révolutionnaire basée sur les points forts naturels des individus et les principes universels de la concentration.

Notre objectif est simple : nous affirmons être en mesure de vous apprendre beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement les techniques du golf et du tennis. Et ceci fait, vous donner les moyens de les utiliser en compétition.

Notre conviction est qu'il est beaucoup plus facile et rapide d'apprendre et d'utiliser des gestes sportifs que ce qu'il est convenu de penser.

L'apprentissage ne s'avère long et difficile que s'il n'intègre pas tous les éléments constitutifs de la personne à qui l'on enseigne ces gestes.

Notre credo est que si l'enseignant tient compte de toutes les particularités de l'élève, à la fois physiologiques, psychologiques et mentaux, qu'il communique avec celui-ci de façon performante, et qu'il applique les principes fondamentaux de la concentration il peut réussir en très peu de temps à inculquer des techniques solides, durables, naturelles et surtout directement applicables en compétition.

》A qui cela s'adresse-t-elle ?

A tous les sportifs quels que soient leur âge et leur condition physique. Du débutant au professionnel. Nous enseignons également cette méthode aux enseignants de toutes disciplines qui souhaitent à leur tour pouvoir en faire bénéficier les sportifs dont ils ont la charge.

》Comment ça marche ?

Pendant des années j'ai œuvré comme coach mental. Au départ mes activités se bornaient, ce qui n’est pas rien, à apprendre aux sportifs avec lesquels je travaillais à gérer leurs émotions, développer la confiance en soi et à leur enseigner comment se concentrer sur le terrain en compétition.

Le fait d'être parfaitement concentré sur les bons objectifs et d'être dans des états internes performants fait incontestablement mieux jouer. Je dirai même qu'il y a au moins cinq à six classements d’écart pour un joueur de tennis et une bonne quinzaine de points pour un golfeur entre un jeu au top de la confiance et la concentration et un jeu timide et déconcentré. Ce qui en soi était déjà plus qu'intéressant.

Par contre, ce qui s’est avéré inattendu c’est qu’au top de leur concentration les joueurs avaient tendance à montrer et à utiliser des techniques différentes de ce qu’ils étaient censés avoir appris. Des techniques plus fluides, mieux rythmées, plus relâchées et surtout, ce qui était plus remarquable des gestes armés et lancés différemment avec des timings différents.

Interrogés à ce sujet les joueurs parlaient souvent de gestes utilisés étant enfant, des gestes abandonnés suite aux divers apprentissages mais qui revenaient naturellement sous l'effet d’une intense concentration.

L'idée qui s'est imposée alors était simple :
Permettre a un individu d'être a son max de concentration dans l’état interne le plus performant pour lui, il retrouvera quasi instantanément le geste qui lui sera le plus naturel et aussi le plus efficace. 

Un second constat fut que les sportifs en état de concentration montraient une capacité d'adaptation remarquable. Comme si la nécessité à répondre aux contraintes imposées par un haut niveau de jeu les obligeait, sans s’en rendre compte, à réinventer leur technique en permanence.

Bien sûr, chaque sportif faisait ces changements de façon personnelle et unique. Le questionnement à ce sujet mettait en évidence des comportements et des façons de penser très personnelles, parfois radicalement opposés d’un joueur à l’autre mais toujours performants selon les individus.

Il y avait des façons de voir, d'imaginer, de sentir, d’entendre, d'écouter, de se poser, de se positionner, toutes différentes les unes que les autres, toujours récurrentes chez le même individu.

La question la plus intéressante devenait :

Que fait ton corps et qu'est ce qui se passe dans ta tête lorsque tu joues bien ?

Lorsqu’un sportif peut répondre a ces questions il obtient du même coup un mode d'emploi à la performance.

La méthode que j’ai développé est né de ces constats : apprenez à un individu à se concentrer sur la bonne chose avec les moyens qui sont les siens, mettez-le dans un contexte qui lui demande de trouver des ressources en lui-même et il inventera les techniques qui permettront de répondre au mieux à la situation. Questionnez-le à ce sujet afin qu'il prenne conscience du changement et sa technique sera modifiée pour toujours.

D'une certaine manière nous fonctionnons à l'inverse d'un enseignement traditionnel.

L’entraineur traditionnel part de la technique pour aller vers le jeu. Il dira : pour envoyer la balle tu vas bouger ton corps de cette façon.

Nous, nous partons du jeu en mettant les joueurs en situation et nous disons : trouvons le moyen de te concentrer, et lorsque tu es concentré parfaitement, quelle ressource es-tu en train d'utiliser pour jouer si bien, comment fais-tu pour réussir cela ?

》Pour finir, que pouvez nous dire pour donner aux sportifs de venir vous voir ?

Vous trouvez cela un peu trop gros ? Vous trouvez ça magique ? C’est vrai, ça l'est un peu, tout ce qui touche à l’incroyable potentiel humain est un peu magique. Mais ceci dit, ça ne l’est pas tant que cela en regard de toutes les techniques que vous avez apprises de cette manière sans le savoir. Conduire, marcher, faire du vélo, nager, et bien d’autres encore. Globalement tout ce vous avez appris étant enfant, l’a été de cette façon. Toutes sortes d’activités très complexes largement aussi difficiles, voire plus, à maîtriser qu'un coup droit ou un swing de golf.